La Compagnie Noire


Horde - Throk'Feroth | Empire - Dark Nihilus
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2020, 10:17

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]





Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 30 Sep 2010, 15:16 
Hors-ligne
Victime sacrificielle
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 07 Fév 2010, 21:53
Message(s) : 34
Episode 1 : Réveil

Cinq heures du mat’, j’ai des frissons, je claque des dents, j’aimerais baisser le son dans ma tête. Encore un matin comme les autres dans les étendues gelées du Nord’Fendre.
A se demander ce qui m’a amenée là. Ou qui m’a amenée là. Encore une décision prise à la légère comme m’aurait reproché mon père. A trop deviser on meurt bêtement –c’est ce qui lui est arrivé. Je le hais tant. Je finirai comme lui si je m’entête à rester ici dans ce désert de sang et de glace.

Ma chère et douce Aglaë, ses courbes voluptueuses me manquent.
Il n’y en avait pas deux comme elle pour embrasser. Ah… la chaleur de ses lèvres sur ma poitrine. Douce au lit mais furie au combat !

- T’as finit de rêvasser ?
C’est ce qu’elle me dirait. Faut que je me bouge. Tous les matins c’est pareil, je ressasse le passé. Il n’est plus. Ne compte que l’instant. Manger chaud. C’est ce qu’il me faut. Pour mon malheur une tranche de pain rance et un morceau de cheval ou de wyverne crue si j’ai de la chance. Sauf si un idiot a encore fait un feu. Non de toute façon le sergent l’aurait décapité sur place. Une attaque du fléau comme celle d’hier a suffit à mettre tous les officiers à cran. Déjà qu’ils ont tous peur de finir comme ce prétentieux de Bolvar ou même ce taré de Saurfang. Des héros, une vie, une famille – et pfff plus rien qu’un souvenir intangible dans nos mémoire – enfin pour le peu que nous étions à pouvoir en réchapper. J’étais là. Il ne reste plus rien d’eux. Pas même leur âme. Rien. Nous autres piétaille ca fait longtemps que nous n’avons plus rien. Ca fait longtemps que nous n’avons plus peur. Plus peur de perdre. Nous mourrons c’est certain. Nous courrons après la mort avec un seul espoir, décider de l’instant, de quand elle viendra et surtout du comment.

Mon armure. Elle me fait de plus en plus mal. J’ai du mal à fixer les sangles. Je crois que j’ai encore grossie. Positivons. Je suis plus lourde pour l’adversaire. J’encaisserai mieux les chocs.

- Oui et tu es moins rapide, beaucoup moins
Stoooop faut que j’arrête avec ces idées négatives.

Plus que les jambières à mettre. Les autres de ma compagnie dorment encore. Heureusement que je les ai. On ne peut pas dire qu’ils sont de noire compagnie.

- Lune d’argent me manque
Tss tss tsss… pensée noire.

Un coup de pied dans le gros derrière poilu et charnu de ce gros nounours. Il est trop chou ce Kamenrid même si c’est à cause de lui que je me retrouve dans ce bourbier au lieu d’avoir repris le zeppelin pour Lune d’Argent. A vider des choppines dans les tavernes de Dalaran, voilà comment on se fait enroler …

[La suite peut-être dans un prochain numéro].

_________________
-------------------------------------------------------------------------------------------
En tant que Paladin, vous devez être prêt à endurer les moqueries, la peur, et le dégoût
de ceux que vous aurez juré de défendre.
Car il en est ainsi de ceux qui ne peuvent comprendre le prix du grand pouvoir qui les protège.


Image
M'uru pardonne nous nos offenses


Haut
 

 Sujet du message : Re: Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 30 Sep 2010, 15:17 
Hors-ligne
Victime sacrificielle
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 07 Fév 2010, 21:53
Message(s) : 34
Episode 2 : Réflexions

Cela fait maintenant trois mois que nous faisons le siège de cette affreuse citadelle. Quasiment 3 mois que Saurfang le jeune et l’autre imbécile de Bolvar ont péri. Je préfère ne pas imaginer ce que le prince haï doit faire de leurs âmes. Je pourrai presque en plaindre Bolvar mais je ne puis alors que nous partageons la même foi. Ce n’est pas qu’une question de race. Parmi ceux qui se reconnaissent de l’alliance tous ont eu la lumière en don. Nous la Horde, avons été contraints, ou plutôt ils nous ont contraints à voler cette lumière. Nous avons commis un crime, un péché même, en recherchant la foi. Nous avons été si misérables au nom de la lumière. M’uru pardonnes nous nos offenses.

Nous aurions perdu la bataille en Dreanor et la survie de nos familles en Azeroth en dépendait. Ils ne voulaient pas la paix et le rapport de force s’était inversé. Notre chef de guerre dans son innocence toute chamanistique s’était laissé bercer d’illusions par cette putain de Jaina. Innocence ou naïveté ? Quoiqu’il en soit n’importe quel membre de la Horde en âge de porter l’épée ou le bouclier pouvait se rendre compte que l’alliance était plus agressive et que le vrai chef était désormais Varian. La haine qu’il avait des orcs et plus généralement de ceux qui l’avaient fait esclave ferait qu’il ne renoncerait jamais. La paix lui est un concept inconnu. La haine et la vengeance seules lui agrée.
Les chamans de nos clans ne voulaient pas la guerre. Trop peu ceux qui acceptaient de se battre. Les rares fois où j’en ai vu c’était dans des escarmouches imprévues – ils se battaient par nécessité pour survivre, pas par choix politique. Ils se battaient avec une rage cataclysmique. D’ailleurs je me suis plusieurs fois dit que ce n’était pas très sain cette façon qu’ils avaient de se battre. Nous paladins n’étions rien contre eux. Il se murmure qu’il y a de plus en plus de chaman qui quittent les clans pour s’exiler ou partir en ermitage on ne sait où. Il parait qu’il existe une organisation appelée Le Cercle Terrestre et qu’ils la servent tous secrètement. Il se murmure même qu’ils auraient tous juré allégeance aux anciens dieux puisque comme tout le monde le sait les seigneurs des éléments sont les lieutenants des anciens dieux. Comme on le dit, les amis de mes ennemis sont mes ennemis.
Chaque fois que j’ai abordé le sujet avec les gars autour du feu, la tension est devenue palpable. Les yeux se sont rétrécis et out le monde s’épiait. Il n’y avait plus de camaraderie.
On dit que les yeux du chef de guerre sont partout. Et le chef de guerre est un chaman…
Ca pourrait s’expliquer. Ils veulent dominer Azeroth et le livrer aux élémentaires. Comment expliquer la recrudescence de cette organisation même chez nos ennemis ? Si ce n’est pour cette seule raison. Pendant que nous perdons nos plus vaillants combattants, leurs rangs s’épaississent. Il paraît que le fils de Hellscream avait découvert leur plan secret et que c’est pour cette raison qu’il l’a provoqué en duel. L’attaque des morts-vivants sur Orgrimmar lui a sauvé la vie. Que peut un guerrier aussi puissant soit-il contre le plus grand chaman qu’Azeroth ait jamais connu ?
Hum elle est vraiment bonne cette herbe. Dommage que l’on n’ait pas eu plus de temps pour piller les corps. Bizarre d’ailleurs. Le calme avant la tempête ? Dans 1 heure la neige aura tout recouvert. Quel gâchis ! Ce qui est bien à la guerre, c’est qu’on ne paie rien. On se sert. Et que personne me dise que je me comporte comme mercenaire, je n’en suis pas une. Je me bats aussi pour des principes – par moments.

Trois mois que ca dure ce bourbier. Les nouvelles recrues qui arrivent sont de plus en plus jeunes. Ce n’est pas pour me déplaire. C’est encore un bon côté de la guerre, le droit de cuissage pour les vétérans – hommes ou femmes. Les autres sont des nones ou des druides – c’est pareil alors je me sers et j’en profite. Seins contre seins après la bataille rien de tel pour oublier.
Trois mois que ca dure mais on en verra bientôt le bout. Le monstre de guerre que nos ingénieurs construisent est bientôt prêt. C’est un projet secret mais il n’y a point de secret pour un gobelin à moins de leur couper la langue et les doigts. C’est pour cette raison que l’armée entière sait qu’il s’agit d’une machine volante. Je pense que nous donnerons l’assaut dès que le monstre aura pris son envol pour assurer l’effet de surprise.

RAAAASSSEEEMBLEMENT !

Oh mon dieu le suzerain Agmar en personne. Ca fait à peine 1 semaine qu’il dirige mon régiment mais bientôt il y règnera une discipline meilleure que chez les kor’krons de la garde.
Les troupes l’apprécient. Il a fait des terres nérubiennes son domaine. D’ailleurs Thrall l’a nommé Suzerain parce qu’il règne désormais sur tout ce territoire. Aucun doute sur sa compétence. Ce doit être un stratège hors-pair pour avoir réussi à écraser à la fois l’alliance et les nérubiens et permettre à ses troupes de faire la jonction avec le corps d’armée du seigneur Garrosh devant la citadelle.
S’il est là en personne c’est que quelque chose d’important se prépare. Les sergents nous avaient demandé de rester en armure après l’escarmouche de ce matin. Pas trop tôt, enfin de l’action après 8 heures d’attente !
...

_________________
-------------------------------------------------------------------------------------------
En tant que Paladin, vous devez être prêt à endurer les moqueries, la peur, et le dégoût
de ceux que vous aurez juré de défendre.
Car il en est ainsi de ceux qui ne peuvent comprendre le prix du grand pouvoir qui les protège.


Image
M'uru pardonne nous nos offenses


Dernière édition par Gunshark le 30 Sep 2010, 15:29, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message : Re: Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 30 Sep 2010, 15:19 
Hors-ligne
Victime sacrificielle
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 07 Fév 2010, 21:53
Message(s) : 34
Episode 3 : Stratégie – la mort ou la voie du guerrier ? (à venir).

Il passe dans les rangs avec son fouet en queues de worg.
Va y avoir du triage … je le sens.

[Suzerain Agmar] : Tram’ka guerriers (salutation à un kk1 de rang inférieur)
[Le régiment] : Throm’ka Agmar (salutation à kk1 de rang supérieur)
[Suzerain Agmar] : Lok’Nolosh guerriers ! (Votre mort est venue) Vous avez peur ?
[Le régiment] : Nooon !
[Suzerain Agmar] : Ca fait longtemps que vous n’avez plus peur, plus peur de perdre vos misérables vies n’est-ce-pas ? Nous courrons après la mort, avec un seul espoir, décider de l’instant, de quand elle viendra.

Impression de déjà vu ?!

[Suzerain Agmar] : Il me faut 25 volontaires pour une ballade de santé.

Mouais … ou pas.

[Suzerain Agmar] : Hahaha. Je croyais que vous n’aviez pas peur. N’y aurait-il que des lâches dans le régiment d’Agmar ?
[Suzerain Agmar] : Nos éclaireurs nous rapportent que l’Alliance va mener un raid sur la forteresse de son prince maléfique. Notre chef de guerre a décidé que nous avions trop attendu. Nous allons marcher sur la citadelle de glace, avant eux. L’assaut se fera en 5 points, successivement pour attirer l’attention du fléau et de son seigneur. Le gros des troupes seront largués sur Mord’rethar, Corp’rethar, Aldur’thar, Ymirhem, et sur le cœur de la citadelle.
[Suzerain Agmar] : Nos démonistes ont pris le contrôle du donjon de Kul’galar et de son œil. Le roi-liche est aveugle mais il ne le sait pas encore. Mouhahahaha !!!
[Suzerain Agmar] : Champions, choisissez des volontaires parmi les meilleurs d’entre vous.

Vingt-quatre s’avancent.

[Suzerain Agmar] : Vous êtes sourds ? J’ai dit 25 ! Pas un de moins.

[Cragghack] : Yiiiiwen !

Cragg … un tauren épais comme un arbre-monde. Et voilà, vous les sauvez de la mort et en guise de remerciement ils vous la mettent profond. A la première occase, je le laisse crever. Non mieux, je le laisserai souffrir tout au long du combat.

Huhu tu vas faire tout le combat avec 5K pv Cragg :p

[Suzerain Agmar] : Aka’magosh (remerciements) Yiwen. Seigneur Tirion sera satisfait de compter un paladin dans ses rangs.

Par les saintes couilles de mon géniteur !

[Suzerain Agmar] : Vous êtes la Compagnie noire. Votre cible, le cœur de la citadelle.
Vous ne serez pas seuls. Le seigneur Garrosh sera de la fête.

*FFS Trop facile. Loots FFA

[Suzerain Agmar] : Lok’tar ogar nos mages vous ouvriront un portail pour la cité de Dalaran. Nous lancerons l’assaut au lever d’Elune.

« Omg » quelle odeur. « Mdr » capables de téléporter une armée mais incapables de téléporter leur propre merde. Nous avons visiblement atterri dans les égoûts de Dalaran. Un œil de Kilrogg nous mène à une grande salle avec une trentaine de lits bas et durs.

Un sergent orc massif et grisonnant nous rejoint en courant.

[Sergent Eitrigg] : Madame, maître Fordring nous attend à l’Abracadabar. Suivez moi.

Eitrigg est connu pour être l’homme de confiance du paladin. Le seul orc admis dans l’ordre de la Croisade d’argent sans être pour autant paladin !

Quelques minutes plus tard dans la plus select des tavernes de la cité du Kirin Tor…

[Tirion] : Ah mon cher Eitrigg, les combats à Zuldrak vous ont bien conservé à ce que je vois.
[Eitrigg] : Je vous retourne le compliment.
[Yiwen] : P… Maître
[Tirion] : Mes amis, il y a bien trop de galons par ici. Allons au dernier pour la route. Ils ont des chambres, nous serons plus tranquilles pour faire ce que nous avons à faire. Nous n’avons plus beaucoup de temps.

Quelques instants plus tard dans ce haut-lieu qui tenait de quartier général aux plus belles pourritures – voleurs et démonistes – de Dalaran.

[Aubergiste interloqué] : Seigneur Fordring, euh Généralissime, très-haut… ?! Que … que puis-je faire pour votre excellence ? Oui oui bien sûr notre meilleure suite bien sûr suis-je bête !
[Tirion] : Non, non mon brave, une simple chambre je vous prie avec une cruche d’eau, du pain et de l’encens.
[Aubergiste dégoûté] : Ces racailles de la Main d’argent ont leurs coffres remplis d’or de leurs croisades mais non sont trop avares pour en faire profiter les autres, au point de vivre comme des mendiants. Pff.

Une fois dans la chambre les 3 retirent leurs armures et s’asseyent en tailleur.

[Tirion] : Mes amis il faut nous préparer. Quand je n’étais encore qu’un enfant, un paysan d’Âtreval du nom de Laotseu m’avait jadis dit qu’il fallait que je trouve ma voie. Moi je l’ai trouvée mais vous dites moi ?...
[Tirion] : Mon enfant on m’a rapporté que tu n’avais pas été volontaire à l’annonce du suzerain Agmar ?! Est-ce que ce qui se cacherait sous les feuilles t’effraierait-il toujours ?
[Yiwen] : Non maître
[Tirion] : Tu peux m’appeler père ici.
[Yiwen] : Non père.
[Tirion] : Tu dis non mais pourquoi est-ce que tes yeux disent le contraire ?
[Yiwen] : Au contraire père je veux en finir.
[Tirion] : Yiwen, tu as bien étudié. La voie du paladin est aussi celle de la résignation face à l’inévitable. Et cette bataille est inévitable. Mais là où tu te trompes mon enfant, c’est que ta mort ne l’est pas. Il faut que tu saches renoncer à ce qui est mort en toi. Ainsi telle une tour tu irradieras d’une totale confiance vers les autres.
[Yiwen] : Je crains de mon tromper père, de ne pas être assez « skillée pour heal 2 MT » douée pour trouver les mots qui devront leur apporter la protection de la lumière.
[Tirion] : Tu ne dois pas craindre de te tromper. Ton jugement n’est pas infaillible. Le mien non plus. La lumière t’a choisie comme arbitre. C’est en toute sérénité que tu dois choisir car c’est seulement ainsi que tu seras un guide de lumière pour tes compagnons, leur lumière dans l’aube de cette bataille.
[Tirion] : Et toi Eitrigg es-tu prêt ?
[Eitrigg] : Contrairement à vous autres humains, nous orcs n’avons pas peur de la mort. Elle fait partie de notre nature.
[Tirion] : Je sais. C’est ce qui a attiré la légion ardente vers votre monde et causé notre perte.

Eitrigg baisse la tête

[Tirion] : Tu n’en es pas responsable mon ami. Ce fardeau que tu t’infliges, ne le portes pas seul. Et pourquoi devrais-tu combattre aujourd’hui ?
[Eitrigg] : Tu le sais pourquoi ! Pourquoi poses-tu toujours des questions ? Je suis un guerrier Tirion, j’ai une dette envers toi et je la paierai. Quand le moment sera venu et que je devrai me laisser couper la tête pour te sauver, ce sera en souriant.
[Tirion] : Tu m’honores vieil ami mais saches que le vrai courage consiste à vivre quand il est juste de vivre ; comme tu vivais à l’époque où nous nous sommes rencontrés à Âtreval.

Long silence.

[Tirion] : Assez parlé hein ;-) partageons le pain et l’eau puis allons rendre visite à notre ami Rhonin avant son départ pour Corp’rethar.

L’effet de surprise fut total. La diversion menée aux différentes portes fut couteuse mais vitale. Une escarmouche entre les deux canonnières celles du seigneur Saurcroc et celle de Muradin aurait pu être fatale si la Horde n’avait pas montré de manière aussi éclatante sa supériorité.
Au sommet de la citadelle, le combat contre le roi-liche fut tel qu’il vous a été raconté dans toutes les tavernes d’Azeroth : épique !
Au moment où tout semblait perdu, Tirion Fordring réussi à briser le bloc de glace dans lequel l’avait emprisonné le roi-liche et à lancer une contre-attaque foudroyante laissant ainsi à ses compagnons le temps de porter au roi-liche plusieurs coups fatals. Le prince Arthas fut ainsi libéré de l’emprise de la liche. Mais le fléau ne fut pas détruit pour autant. Sans maître il allait se répandre sur tout Azeroth. A moins que …
Ou qu’Azeroth fut déjà perdu ?...

_________________
-------------------------------------------------------------------------------------------
En tant que Paladin, vous devez être prêt à endurer les moqueries, la peur, et le dégoût
de ceux que vous aurez juré de défendre.
Car il en est ainsi de ceux qui ne peuvent comprendre le prix du grand pouvoir qui les protège.


Image
M'uru pardonne nous nos offenses


Dernière édition par Gunshark le 03 Déc 2010, 16:04, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message : Re: Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 30 Sep 2010, 15:20 
Hors-ligne
Victime sacrificielle
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 07 Fév 2010, 21:53
Message(s) : 34
Episode 4 : Retour en Azeroth


De par le titre ca spoil un poil vous vous doutez que Yiwen ne mourra pas ;-)
Par t-elle avant la fin de la guerre ou après ? Que fera t-elle si la guerre s'arrête ?
Trouvera t-elle une compagne et y restera t-elle fidèle - d'ailleurs en est -elle capable ?!

Toutes vos questions (que je vous invite à poser) trouverons peut-être des réponses dans d'autres épisodes ;-)

_________________
-------------------------------------------------------------------------------------------
En tant que Paladin, vous devez être prêt à endurer les moqueries, la peur, et le dégoût
de ceux que vous aurez juré de défendre.
Car il en est ainsi de ceux qui ne peuvent comprendre le prix du grand pouvoir qui les protège.


Image
M'uru pardonne nous nos offenses


Haut
 

 Sujet du message : Re: Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 30 Sep 2010, 15:25 
Hors-ligne
Victime sacrificielle
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 07 Fév 2010, 21:53
Message(s) : 34
Episode 5

_________________
-------------------------------------------------------------------------------------------
En tant que Paladin, vous devez être prêt à endurer les moqueries, la peur, et le dégoût
de ceux que vous aurez juré de défendre.
Car il en est ainsi de ceux qui ne peuvent comprendre le prix du grand pouvoir qui les protège.


Image
M'uru pardonne nous nos offenses


Haut
 

 Sujet du message : Re: Yiwen : background du personnage
Message non luPublié : 01 Oct 2010, 11:16 
Hors-ligne
Péon
Avatar de l’utilisateur
Envoyer un message privé  Profil

Inscription : 16 Déc 2009, 18:18
Message(s) : 913
Belle production Yiwen. 8-) Disciple de Cragg?


Haut
 

Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits  
Traduit en français par Maël Soucaze.